Ephémérides
EPHEMERIDES
Sondage

Pensez-vous qu'un aspect est un mélange des significations des planètes ?

25% 25% [ 3 ]
75% 75% [ 9 ]

Total des votes : 12


La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Aller en bas

La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Message par Malice (Philippe PC) le Mar 27 Fév - 10:29

L'astrologie du XXème siècle avec les débuts de la psychologie… Voici une exemple de ce que l'on pouvait lire concernant l'homosexualité.

"Il n'y a pas d'homme ou de femme 100 %.  Rejoignant en cela les occultistes, les savants admet-tent que l'hermaphrodisme initial a laissé en nous une bipotentialité sexuelle.  Bien entendu, cela ne signifie pas que tous les individus puissent facilement passer de la normale à l'inversion; il faut pour cela que jouent un ou plusieurs facteurs de déséquilibre, que l'étude du thème doit nous faire connaître."

Passer de la normale à l'inversion… Je vous laisse juge.
L'auteur, pensant qu'ayant une dominante de planètes féminines pouvant expliquer un comportement efféminé, il se résout tout de même à dire que l'étude de plusieurs thèmes ne permet pas de confirmer cette théorie, il ajoute alors ceci :

"Ceci nous amène à chercher d'autres explications, et à passer du plan physiologique au plan psychologique.  En effet, et ceci est valable pour tous les rapports de l'homme avec une orientation quelconque de son existence, l'homosexualité n'est pas liée à une unique tendance astrale.  Chaque cas est spécifique et il peut y avoir bien des raisons de devenir homosexuel; il ne faut donc pas se limiter à une seule configuration pour décider d'une telle orientation. Selon l'ouvrage du Docteur Hesnard « Psychologie Homosexuelle », les facultés intellectuelles des homosexuels ne les différencient pas, tout au moins en apparence, des êtres normaux.  Quant à leur sens moral, ils témoignent souvent d'un égocentrisme très net: en dehors même de leur sexualité, ils sont fréquemment en discordance avec la société (Ex.: Gide, Rimbaud, Verlaine, O. Wilde, Louis II de Bavière, dont les thèmes présentent, d'ailleurs, de nombreux carrés et oppositions)."

Les facultés intellectuelles des homosexuels ne les différencient pas, tout au moins en apparence, des êtres normaux… Ce serait cela les bases de l'astrologie psychologisante du XXème siècle ? En tout cas, ces par de telles horreurs que certains on batis leurs théories astrologiques et qui encore de nos jours est appliqué par certains.

L'auteur "astrologue" nous fait ensuite un laïus sur le rôle du père et de la mère, le clichet par excellence, pour en tirer là aussi des conclusions astrologiques.

On trouvera des phrases comme celles-ci :
- "Par cette identification maternelle, l'homosexuel l'imitait au point de se confondre affectivement avec ce qu'il perçoit d'elle, de la prendre en lui comme idéal de pureté et de règle de vie désexualisante."
- "Très souvent, en effet, les homosexuels sont des chastes, des dégoûtés même de la sexualité.  "
- "Par contre, l'influence du père semble déficitaire chez l'homosexuel.  Elle ne s'exerce que tardivement, après cinq ans, semble-t-il: soit que le père ait été absent ou qu'il ne soit intervenu que faiblement, dans la formation psychique de l'enfant; ou encore qu'il ait été méprisé et écarté par une épouse dominatrice ou frigide, la mésentente totale des parents constituant un cas extrême."


Quelques théories foireuses :

"Cas d'identification importante à la mère: Le sujet veut être une femme comme sa mère.  Son contact avec la femme est pour lui une dure épreuve.  Il peut persévérer et n'avoir que des amours malheureuses, ou, au contraire, refuser le rapport, et jouer lui-même le rôle de la femme qu'il ne peut pas avoir.  Dans de tels cas, la Lune est touchée surtout par Saturne ou Neptune, et les planètes féminines l'emportent.  Sur nos 35 cas, nous avons trouvé 12 dissonances majeures de la Lune avec Saturne et 3 avec Neptune.  Les thèmes d'Henri III et de Stefan George en sont une illustration.  L'homosexualité peut, cependant, rester latente, comme dans le cas de Nietzsche."

"Cas d'insuffisance du rôle paternel.  Le Soleil est touché: la virilité du sujet est déficiente, il ne peut pas remplir son rôle d'homme.  Avec les planètes agressives, Mars, Uranus, Pluton, il assimile sa virilité à un danger: être homme, c'est faire du mal ou s'exposer a un mal.  C'est le cas, notamment, de Frédéric II, Pierre Loti, J. Cocteau.  Avec les dissonances, Soleil-Lune, surtout l'opposition, le sujet balance entre sa composante féminine et sa composante masculine.  Nous avons relevé ces MA 9 fois sur 35."

"Importance de Saturne, qui marque une régression psychique.  Celle-ci peut conduire au refoulement et à la masturbation ou au nar¬cissisme.  Nous l'avons trouvée dans 21 cas sur 35."

"N'oublions pas le rôle de Mercure, l'éphèbe au sexe douteux.  Fixé au stade de l'adolescence, le mercurien dissonant peut s'adonner à la masturbation, qui est une sorte de refoulement homosexuel.  (Cas de Rimbaud: Mercure à l'AS au Scorpion, opposition d'Uranus)."


Bref, la liste est longue… Les dangers de la psychanalyse mal maîtrisée par les astrologues est évidente. La psychologie classe et de se fait amène un jugement, qu'en apparence les psy dénient totalement mais que les astrologues ne se privent pas d'afficher pour leur théories.

L'astrologue termine en disant ceci : "L'accumulation de ces traits se rencontre dans tous les thèmes d'homosexualité réelle.  Ils se retrouvent pour la plupart, mais inversés, dans les cas d'homosexualité féminine."

Je vous laisse juge…
avatar
Malice (Philippe PC)

Verseau Messages : 14273
Réputation : 295
Date d'inscription : 06/09/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Message par Blue le Mar 27 Fév - 11:34

Qui est l'auteur de ces textes que tu cites Malice ?
Je n'adhère pas du tout à ce discours et c'est d'ailleurs ce qui me chagrinait beaucoup chez André Barbault, astrologue que j'ai beaucoup lu quand j'ai commencé à m'intéresser à l'astrologie à 15 ans. Il avait ce genre d'affirmations péremptoires un peu bêtes.
avatar
Blue

Balance Messages : 406
Réputation : 9
Date d'inscription : 28/09/2017
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Message par Malice (Philippe PC) le Mar 27 Fév - 14:17

C'est en effet de la même trempe que Barbault. Ces propos sont de Paul Colombet dans les cahiers astrologiques.
avatar
Malice (Philippe PC)

Verseau Messages : 14273
Réputation : 295
Date d'inscription : 06/09/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Message par Nova le Mer 28 Fév - 11:48

Quel personnage cérébré...

"les facultés intellectuelles des homosexuels ne les différencient pas, tout au moins en apparence, des êtres normaux.  Quant à leur sens moral, ils témoignent souvent d'un égocentrisme très net"

Il est pas un peu homophobe le monsieur ?
Parce qu'être homo sexuel, c'est ne pas être normal maintenant, et être automatiquement égocentrique ?

"N'oublions pas le rôle de Mercure, l'éphèbe au sexe douteux.  Fixé au stade de l'adolescence, le mercurien dissonant peut s'adonner à la masturbation, qui est une sorte de refoulement homosexuel"

Donc... tous les adolescents se masturbant sont des homosexuels refoulés... donc, à peu près tout le monde.

Je ne pense pas que Mercure ait forcément un rôle là dedans, mais bon, je ne m'y connais pas encore suffisamment.

Ce qu'il faut pas entendre... Rolling Eyes

Bref, pas envie de poursuivre ce monceaux de stupidité que j'ai lue en diagonale, lol.
En gros, ce sympathique bonhomme dit qu'un thème natal ne suffit pas à savoir si une personne est homosexuelle ou non ?

c'est bien ça ?

Je pense que cela doit se voir tout de même, non ? Je ne suis pas encore très expérimentée, mais il me semble que la maison V ou plus exactement la VII doivent pouvoir donner quelques informations.
avatar
Nova

Verseau Messages : 1162
Réputation : 58
Date d'inscription : 15/01/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Message par Malice (Philippe PC) le Mer 28 Fév - 13:11

Difficile de voir cela dans un thème mais en théorie c'est faisable oui.
avatar
Malice (Philippe PC)

Verseau Messages : 14273
Réputation : 295
Date d'inscription : 06/09/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Message par Nova le Mer 28 Fév - 13:14

Disons que ce qui se voit dans un thème ce sont les détails importants du natif, les événements marquants de sa vie qui ont une grande importance.

Si la personne se fait persécuter par des homophobes ou qu'elle ne s'assume pas, et que ça a un impact fort dans sa vie, là ça doit se voir.
Mais si la personne n'a aucun soucis particulier avec son orientation, c'est là que ça doit être plus compliqué à déceler.

Je me trompe ?
avatar
Nova

Verseau Messages : 1162
Réputation : 58
Date d'inscription : 15/01/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dérive astrologique des astrologues pseudos-psy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum