Ephémérides
EPHEMERIDES
Sondage

Pensez-vous qu'un aspect est un mélange des significations des planètes ?

25% 25% [ 3 ]
75% 75% [ 9 ]

Total des votes : 12


Le combat de Jean Hieroz en astrologie

Aller en bas

Le combat de Jean Hieroz en astrologie

Message par Malice (Philippe PC) le Dim 4 Mar - 17:13

"Depuis plus de vingt ans que j'ai connaissance des textes anciens astrologiques les plus célèbres, je suis stupéfait de la légèreté, de la mauvaise foi et de l'outrecuidance d'écrivains modernes qui dénaturent à longueur de pages les notions les plus classiques. Espérant ainsi rendre service aux astrologues trompés par ces malfaiteurs, j'ai, autant que je l'ai pu, mené combat contre ces derniers. "
Jean Hieroz

Parlant d'une autre affaire et d'un autre auteur affirmant des choses fausses tout en s'appuyant sur des textes anciens, ceux de Firmicus, Jean Hieroz dénonce les pratiques courantes de ces auteurs de faire dire des choses fausses et qui ne se retrouvent pas dans les anciens textes.

"Il n'est pas difficile, en faussant ainsi les textes, de démontrer leur absurdité. M. Bouche-Leclerc avait déjà, dans son Astrologie grecque, utilisé le même procédé. "

Ce qui donne une toute relativité de prendre Bouche-Leclerc comme une référence de l'astrologie grecque.

Voilà le combat d'un homme, Jean Hieroz, qui dénonça toute sa vie les erreurs de certains auteurs astrologues qui volontairement masquaient les textes anciens, les déformaient et les interprétaient très mal, pour appuyer leurs thèses. L'astrologie aujourd'hui, malheureusement, est encore basée sur ce terreau qui pourtant n'est pas fertile.

"Un jour, M. Kieffer crut trouver une revanche et dans un article touffu intitulé « Le problème de la Domification » (N° 24 des Cahiers), il critiqua un passage de mon « Astrologie selon Morin de Villefranche ». Hélas, le pauvre homme m'avait si bien lu qu'en me reproduisant, il déforma complètement ma pensée. Ma réaction fut rapide: Dans le N° 26, sous le titre « Textes… faux et usage de faux... textes », je répondis: M. Kieffer avait jusqu'ici l'habitude fâcheuse de se référer à des textes inexistants, il va maintenant plus loin, il cite des textes en les tronquant et les dénature ainsi au point d'en changer complètement le sens."

Des exemples de ce type, des erreurs de ce types relevées par Jean Hieroz sont pléthores.

Un dernier pour le plaisir : "En 1962, mon ami André Barbault m'envoya son excellent « Traité pratique d'Astrologie »; je fus stupéfait en y lisant un passage commençant par ces mots: « le thème de huit maisons décrit longuement par Manilius dans son Astronomicon ».
J'avais en, 1941 publié aux Cahiers Astrologiques une petite brochure: « Manilius et la tradition astrologique » où les 12 et non pas 8 maisons, selon Manilius, étaient décrites. "


Le problème dans tout cela c'est qu'une erreur est reproduite d'auteurs en auteurs.

"Nicolas BOURDIN, auteur d'URANIE que beaucoup prennent pour un traducteur fidèle du Tetrabiblos, titre absolument immérité car il attribue à Ptolémée, dans le cas de la PART DE FORTUNE en particulier, des opinions absolument contraires à la réalité; Eudes PICARD qui, dans son ASTROLOGIE JUDICIAIRE, répète les erreurs de Nicolas Bourdin; le docteur W. KOCH, dans un article des Cahiers Astrologiques de mai-juin 1954 intitulé L'ÉNIGME DE LA PART DE FORTUNE, reproduit les mêmes erreurs; etc. etc."

Bien entendu, dans l'ancien temps c'était un peu pareil avec les erreurs de copistes. C'est un long travail de revoir les anciens textes et de reconstruire l'astrologie en balayant ces erreurs, mais ce travail est fait heureusement, et parfois, cela remet en cause certaines choses qu'il peut être difficile a abandonner, c'est compréhensible.
avatar
Malice (Philippe PC)

Verseau Messages : 13666
Réputation : 175
Date d'inscription : 06/09/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum